Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/11328/2468
Full metadata record
DC FieldValueLanguage
dc.contributor.authorJesus, Paulo Renato-
dc.date.accessioned2018-11-26T17:40:52Z-
dc.date.available2018-11-26T17:40:52Z-
dc.date.issued2017-
dc.identifier.citationJesus, P. (2017). La construction du «règne des fins»: Épigénèse infinie de la liberté et de la justice. In M. Ruffing, & S. Grapotte (Dir.), Kant: L’année 1784: Droit et philosophie de l’histoire (pp. 313-322). Paris: Vrin. Disponível no Repositório UPT, http://hdl.handle.net/11328/2468pt_PT
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11328/2468-
dc.description.abstractL’année 1784 constitue dans l’ensemble de la production kantienne un moment privilégié, un kairos philosophique, qui offre des ressources précieuses permettant de mieux saisir sa conception critique de l’histoire humaine et, plus précisément, le rapport entre raison – ou intelligence – et événement. De telle sorte que la compréhension critique de l’événementialité épouse ici l’élucidation du caractère événementiel de la raison elle-même. Donc, la raison de l’histoire s’éclaire dans le dynamisme historique de la raison. Il en découle la nécessité de procéder à une sorte de « critique de la raison historique », telle qu’elle se mani-feste au cœur de la philosophie transcendantale; ce qui se produit précisément lorsque Kant travaille entre « raison théorique » et « raison pratique », si bien que l’histoire devient le point d’intersection et le lieu de passage entre l’ordre de la vérité et l’ordre du bien. Ainsi, à l’encontre du kantisme de Dilthey1, c’est-à-dire sans séparer « nature » et « liberté », sans convertir la philosophie transcendantale et sa quête d’universalité en tâche herméneutique, la philosophie kantienne de l’histoire propose une synthèse laborieuse, sous un point de vue unificateur et sous une hypothèse téléologique totalisante, entre événementialité et intelligi-bilité, entre événement et action. De plus, l’émergence de la rationalité finale, au lieu de l’intelligence divine, vient relier profondément nature et histoire, annonçant à la fois l’organicisme de la troisième Critique.-
dc.language.isofrapt_PT
dc.publisherJ. Vrinpt_PT
dc.rightsopenAccesspt_PT
dc.subjectKantpt_PT
dc.subjectPhilosophie du droitpt_PT
dc.subjectKant's Political Philosophypt_PT
dc.subjectPhilosophie de l'histoirept_PT
dc.titleLa construction du «règne des fins»: Épigénèse infinie de la liberté et de la justicept_PT
dc.typebookPartpt_PT
dc.peerreviewedyespt_PT
degois.publication.firstPage313pt_PT
degois.publication.lastPage322pt_PT
degois.publication.titleKant: L’année 1784: Droit et philosophie de l’histoirept_PT
degois.publication.locationParispt_PT
Appears in Collections:INPP - Livros e capítulos de livros / Books and book chapters

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
Jesus_SEKLF_2015_1.pdf257.44 kBAdobe PDFView/Open


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.